Soirée numérique à Muzillac: nous ne sommes pas seuls!

20160609_194214Je me suis rendu à la soirée organisée à Muzillac autour de la vie privée sur Internet et du logiciel libre.

Une trentaine de personnes dans la salle pour cette soirée qui commence par la projection du film « Les nouveaux loup du Web« .

Le film s’appuie sur les conditions d’utilisations que nous signons très majoritairement les yeux fermés lorsque nous utilisons un logiciel ou un service en ligne, ceci pour montrer les droits inouïs que nous abandonnons à des sociétés privées très souvent américaines. On y découvre également l’ampleur du traçage dont nous sommes les proies et de l’écoute généralisée des citoyens par la NSA.

Le film, qui date déjà un peu puisque pré Snowden, se veut alarmant avec quelques cas concrets de gens qui ont été inquiétés par les autorités pour avoir partagé une mauvaise blague sur Facebook ou twitter, et que des algorithmes sans humour ont pris au premier degrés, ce qui a valu à certains jusqu’à des arrestations.

Cette adaptation annotée au final de quelques mises à jour est sortie en France début janvier 2016 mais la film original Terms and Conditions May Apply date en fait de 2013.

Un débat s’en est suivi, mené par les membres de l’association Rhizomes, défenseurs émérites du logiciel libre et donc de nos libertés individuelles.

Une première réaction fut un spectateur qui se disait rassuré de ne pas vivre aux US. Ce film américain est effectivement centré sur les Etats Unis mais il a fallu hélas rappeler que nous sommes tous concernés, d’une part car nous utilisons massivement des logiciels et services américains (Google, Apple, Microsoft, Facebook…), et d’autre part parce que notre gouvernement suit depuis plusieurs années le chemin liberticide tracé par le Patriot Act (Loi de Programmation Militaire, Loi Renseignement…).

Nous avons donc parlé de logiciel libre, mais aussi d’éducation populaire au numérique et j’ai été amené à évoquer notre volonté de créer un collectif sur ces questions à Damgan, ce qui a eu un écho favorable, plusieurs personnes semblant être intéressées par notre initiative.

Il ne m’appartient pas de dire quelle seront les limites de cette association, mais personnellement je suis pour l’ouverture aux communes voisines. Je suis pour créer une vraie dynamique sur le territoire et ouvrir un réseau collaboratif citoyen inter communal serait à mon sens un plus.

Pour prolonger cette soirée, nos amis de Rhizomes nous attendent demain samedi 11 juin au Bateau Livre de Penestin pour une « install party ».

« Vous pourrez y découvrir les Logiciels Libres (GNU/Linux, Firefox, LibreOffice…) et pourquoi pas les installer sur votre ordinateur ».

Si vous venez avec votre ordinateur, faites d’abord vos sauvegardes! Pour ma part je pense bien y aller.

Ce fut une soirée très enrichissante et j’espère un début de partage avec des communes voisines pour avancer tous ensemble sur ces sujets si importants que sont le numérique et la liberté.

Merci à Rhizomes et à Attac56 pour l’organisation de cet évènement.

Merci également à Claude que j’ai eu la chance de rencontrer hier soir et qui nous avait informé de cette soirée.

20160609_225610  20160609_194658

20160609_194621
20160609_195520

It's only fair to share...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

2 réflexions sur “Soirée numérique à Muzillac: nous ne sommes pas seuls!

  1. Bonjour,
    Suite au débat après la projection « les nvx loups du Web », C, tu trouveras ci-contre le lien du réseau Canopé des nouvelles formes numériques d’information. Comment les réseaux sociaux modifient-ils les langages médiatiques ? L’immédiateté de la communication a-t-elle transformé l’actualité? Autant de questions auxquelles les auteurs de ce numéro tentent de répondre, par des contributions qui permettent à la fois de décrypter la fabrique traditionnelle de l’information (ses sources, ses supports, l’écriture journalistique, le partage entre le visuel et le verbal dans les contenus médiatiques, etc.) et de comprendre la manière dont les nouveaux médias bousculent les pratiques de notre communication. Bonne journée. Yzzab_ll.

    https://www.reseau-canope.fr/actualites/actualite/emtdcem-les-discours-mediatiques-a-la-une.html?cHash=b07dae21969d37744065113624672585&tx_cndpalertemoi_cndpalerteplugin%5Bcontroller%5D=UserAlerte#footer

  2. Bonjour,

    La soirée nous proposait un thème intéressant. J y suis allé avec ma vision d informaticien et de promoteur des logiciels libres. Curieux de voir comment serait présenté la philosophie du libre.
    Je n ai pas aimé le ton du film qui se voulait trop alarmant, mais malgré ça et le son moyennement geré de la difusion, le message global bien qu en effet daté est un rappel important de nos abandons.
    Le débat qui a suivi était animé par un membre de rhyzome, dirigé me semble plus vraisemblable.
    J ai peur que beaucoup de personnes n ai pas correctement perçu son message par manque de définitions préalables sur la philosophie du logiciel libre.
    Le message, les gafam c est mal était également un peu trop strict et n appelait pas à une degouglisation heureuse comme le souhaite framasoft.
    Pour tout dire, j ai trouvé la soirée ratée, parce que peu préparée dans sa forme et dans l interactivité qu on s attendait a trouver.
    Mal expliquée et un peu trop centrée sur un ton de peur ambiante.
    En discutant avec les non informaticiens qui m accompagnaient, ce même commentaire est ressorti.
    La réponse est à mon gout l éducation populaire par des moyens plus abordables pour des populations sous influence des gafam d un coté et des novices de l autre.
    Pour conclure, ce genre de soirée est utile mais avec plus de préparation de la part de l intervenant principal.
    Le débat est un art difficile.
    Je finirai en disant que la route est longue mais la voie est libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *