Nuit de tempête à Pénerf

Des nouvelles de Pénerf dans cette nuit agitée du 8 au 9 février grâce à Nicolas Kedzierski:

La tempête a encore bien soufflé cette nuit. À nouveau Pénerf a retrouvé son « ambiance insulaire ». Vers 5 heures ce matin, la route D140 en direction de Damgan était coupée. La mer, poussée par les vents d’ouest, a submergé le bd St Guérin côté du marais. Sur la plage du Govet, les vagues passaient par dessus le muret de protection et déferlaient sur le parking situé en arrière. La violence des vagues a brisé une des poutres du bartardeau protégeant la cale de mise à l’eau. Plus loin dans le marais de l’anse du Dibenn la chaussée, submergée par la mer, ne permettait pas d’aller au-delà du panneau d’interdiction de stationner situé à l’entrée de cette route.

Au port de Pénerf, la mer se situait à la hauteur de la route. Les vagues heurtant le mur du port, ressortaient par les bouches des eaux pluviales de la promenade Jean Le Besque. La rue de Plouharno était également coupée par la mer venue du marais de St Guérin. Le fossé à droite de la route limitait le débordement alors que dans la partie gauche la suppression du fossé et son busage ont entraîné la montée de l’eau devant les maisons. Le vent fort soufflant d’ouest et le coefficient de marée sont à l’origine de cette submersion. La récurrence des ces événements tempétueux impose une connaissance fine des secteurs exposés au risque de submersions marines.

Nicolas Kedzierski

P1050961 P1050971

Merci Nicolas pour ce valeureux reportage nocturne et les photos 🙂

De notre côté je suis retourné voir à marée haute vers 18h, rien vu de notable sinon que les vagues ont encore eu raison des barrières de protection de la dune à l’entrée de la plage (rue des Récifs).

IMG_4582 IMG_4575

It's only fair to share...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

4 commentaires

  1. Marie Répondre

    Bonjour.
    Je pense que votre article est trop inutile et vous vous fatiguez pour un rendu très peu intéressant.

  2. Martial Répondre

    Bonjour mr.Kedzierski je m’interroge quant à l’utilité de ce témoignage. Est-ce si important de savoir qu’à 5 heures du matin une inondation (pas si mémorable que ça) a eu lieu?

  3. De la Peschardiere Répondre

    Merci pour ces infos Nous sommes
    Nous même rue de Plouharno et avons été inondés 2 fois en 2008 et 2010 Comment faire ????

  4. Lumaye Répondre

    Je trouve ce reportage très bien écrit dans le respect de la syntaxe et de l’orthographe française qui me tient à coeur. Ce Nicolas a une belle plume agréable à lire surtout lorsqu’on est concerné directement par l’information (nous possédons une petite maison au 19, rue du Guervert et je vous écris des Bahamas où nous sommes en voyage avec notre voilier). Nous étions inquiets en voyant les cartes météo qui prévoyaient une belle gifle infligée à notre chère Bretagne. Merci donc pour l’info. Je me suis inscrit pour en recevoir d’autres au cas où l’on aurait des précisions sur les maisons en bord de mer au Govet.

Répondre à Marie Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.